Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
L'épitaphe d'Adamkelonne: Evangile satanique troisième

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vado Mori Index du Forum -> Le caveau hurleur -> L'arène des Esprits -> La Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Exist
Princes
<!--00-->Princes

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2008
Messages: 45
14/02/1989 Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 23 Juil - 13:25 (2008)    Sujet du message: L'épitaphe d'Adamkelonne: Evangile satanique troisième Répondre en citant

L'expression "mort naturelle" est charmante. Elle laisse supposer qu'il existe une mort surnaturelle, voire une mort contre nature...ceci peut vous faire sourire mais lorsque la véracité de cette phrase éclate devant vos yeux, ce sont les seuls à vous voir pleurer. Le récit qui va suivre conte comment d'un esprit saint et croyant, l'on peut renier, non pas seulement sa foi, mais aussi sa vision de la réalité...

..............Vous voulez découvrir les balbutiements d'un vieillard?...............


Alors suivez moi dans ma prison intérieure....






III]Evangile selon Jean De Bosphore

Ne sais-tu pas que la source de toutes les misères de l'homme, ce n'est pas la mort, mais la crainte de la mort?

Tierce Verset: La mort pour principe

"Moi, Jean De Bosphore, archevêque et conseiller personnel de sa papauté, déclare sur l'honneur avoir vu et vécu tout ce qui va suivre...entrainant mon renoncement à la foi chrétienne...
Nous sommes le 19 novembres 1291, je viens d'avoir 37 ans, mais j'ai déjà l'apparence d'un vieillard...La peur assèche la peau comme l'esprit et je n'arrive plus à résister à son étreinte lugubre. Voila maintenant 3 longues années que j'ai croisé leur chemin, cette horde, cette masse informe, cette débâcle de chair morte. Avant cela il n'existait pour moi que la vérité du seigneur, solide et immuable. Depuis que j'ai vu, terré dans un cloître, un village entier incendié, les femmes éviscérées et engrossées par des créatures dont la seule vue révulse les yeux dans leurs orbites, des hommes écartelés comme de vulgaires marionnettes pour enfant. Mais je pense que ce qui est encore pire, et bien plus difficile à endurer, c'est que ces même hommes, femmes, enfants, se relèvent de trépas et augmentent la taille d'une armée aux yeux de flamme.
Ce qui est cynique dans cette résurrection des morts, c'est que non seulement elle bafoue toutes les lois de la nature et de l'intégrité de l'homme dans le monde, mais elle prive parfaitement les "nouveaux-nés" de leur intelligence et de leur capacité de réflexion...On dit que cela fait maintenant une centaine d'années que ce groupe sévit dans le monde, je ne pense pas qu'ils s'arrêteront de sitôt...et je ne vois personne en mesure de les arrêter...



3 Février 1294...Il est étonnant de voir que même le sort peut s'acharner sur les morts car en effet j'ai entendu des rumeurs dans le Saint Lieu, une rumeur faisant état d'un pays bien plus résistant que les autres et donnant beaucoup de mal aux monstruosités que sont ces zombies, on les dit assaillis par des elfes, dont les flèches tuent véritablement les déjà-morts ! Des puissances impalpables s'acharnent contre ce fléau et réduisent peu à peu ses forces, de grandes victoires m'ont été annoncées, on raconte qu'un des chefs de guerre à été défait, on le surnommait "Le destructeur".



6 Juillet 1294...Je me suis rendus dans ce lieu, Inutopia. On rapporte chaque jour des nouvelles de la destruction du fléau. Rien ne pourrait me faire plus plaisir, pourtant un étrange pincement étreint mon cœur. Je me demande si mes nuits et les cauchemars que j'y fait s'amélioreront avec la disparition des 3 restants...



9 Septembre 1294...Zarovitch leur chef de guerre à dissout l'armée, il a annulé son contrôle sur les entités mortes-vivantes. La victoire des peuples vivants est éclatante et sans anicroches. Les Zombies sont finis...mon cœur est libéré.



21 Juillet 1295...Une nouvelle parviens à mes oreilles, on raconte qu'un des généraux de l'armée zombie déchue et un de ses lieutenant ont regroupé des morts et recommencent à sévir...leur ferveur est, parait-il, sans pareil...La mort reprend sa danse..."


Jean De Bosphore mit fin à ses jours un jour de Juillet...on ne su jamais pourquoi.


_________________
...Qui mord, dîne...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 23 Juil - 13:25 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vado Mori Index du Forum -> Le caveau hurleur -> L'arène des Esprits -> La Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky