Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Les contes de Bélias : Evangile satanique premier

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vado Mori Index du Forum -> Le caveau hurleur -> L'arène des Esprits -> La Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Exist
Princes
<!--00-->Princes

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2008
Messages: 45
14/02/1989 Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 22 Juil - 01:40 (2008)    Sujet du message: Les contes de Bélias : Evangile satanique premier Répondre en citant

Ci joint mes dernières volontés et le récit des décennies passées en ce monde qui m'a toujours rejeté , ce monde de noirceur auquel vous appartiendrez aussi si vous finissez les lignes que je suis en train de compléter...car c'est elle qui entretiennent mon coté sombre, ainsi...elle feront également de vous un être différent, tenterez vous le destin?....

...............Vraiment?............


Alors laissez mes paroles envahir votre esprit corruptible et vous saurez...





I]Evangile selon Dante

Au commencement rien n'était, et vers le néant le monde retourne inexorablement...

Verset premier: Pulverem revertis

   "En l'an maudit 1209, moi Dante, décrit la levée d'un homme contre son destin, contre son humanité, contre le cour de la vie...
  Cet homme ce nomme Zarovitch, venus de terres de l'est comme le laisse entendre la consonance de son qualifiant, cet homme traine un passé inaccessible qu'il ne laissera jamais entrevoir...et qui le ronge. Né en 1165, il est très tôt porté sur les arts magiques et les étrangetés de ce monde. Tant et si bien que, à l'age de 5 ans, lorsque sa mère accouche d'un mort né, il le sera fort dans ses petits bras dégoulinant et ne montra aucun dégout envers cette chose...morte. On commenca à le voir comme un être vil, non plus comme l'enfant qu'il était physiquement. La couleur de ses cheveux rappelait le noir de jais des corbeaux, animal qu'il appréciait et qu'il nourrissait régulièrement à l'aide des restes des cadavres des fermes alentour. Il acquit bien vite le surnom de fossoyeur, ce qui ne lui déplut pas tant que cela.

  Arrivé à un age plus avancé, la monté en puissance de son corps qu'il nourrissait pourtant peu fut impressionnante...mais comme le colosse de Rhode il était un géant fragile. Sa trop rapide croissance lui enclins de terrible nuit de douleur, nuit qu'il faillit par soutenir sans bruit, tant son esprit était déjà résistant et opaque. Il s'astreint à un entrainement régulier et conservera dès lors une forte stature. Et les "expériences" auxquelles il se menait devenaient plus dangereuses à chaque fois, il se brula totalement le bras lors de l'une d'elle, ce qui commença sa désespérance...le chemin vers le désespoir. En effet son appendice brulé vif laissé apparaitre même des mois plus tard qu'un paquet de chair molle. Il tenta plusieurs onguents de sa fabrication, mais ceux ci laissaient parfois son épiderme en bien triste état...c'est ainsi qu'il contracta la lèpre, conséquence de non-soin.

  Dès qu'il sus de quel mal il était atteint, il sut qu'il n'avait plus rien a perdre, il commença alors la période la plus sombre de sa vie...le début de son apprentissage de la nécromancie littéralement la magie des morts. Son corps de putréfiait aussi vite que sa maitrise des arcanes noires s'intensifiait, si bien qu'il parvint vite a un niveau suffisant pour tenter la manne de tout chercheur en magie noire...la résurrection des morts. Il tenta d'abord avec un être proche de lui, un corbeau vieux et fourbu, qu'il tua sans états d'âme. Disposa des pierres en cercle autour d'un pentacle tracé dans le sable imbibé de sang de porc, posa la bête au milieu et sur le point exacte de jonction astrale, traça à même le sol humide des runes anciennes et commença l'aventure. De verdâtres fumées s'échappaient du volatile, une légère odeur de chair brulée également...Si pour cette fois là il n'avait réussi qu'a cuire la bestiole (partiellement) il ne renonça pas, et bientôt il réussi ses premières résurrections. Oiseaux, suidés, félins, bovins et enfin...humain. Il entretenait une technique presque sans défaut, parfaitement maniaque et machiavélique. Puis vint la phase terminale de sa maladie, totalement préparé a cette épreuve il traça comme à son habitude un pentacle, seule la taille était différente: celle d'un champ de blé...Il y déposa par litron du sang de taureau et d'étalon, exécuta des glyphes compliqués et ordonna à un de ses "compagnons" de réciter cette phrase lorsqu'il serait mort: "Ahkéna oul nan bagür"...

  Nous voici en 1197, Zarovitch à donc 32 ans depuis sa première naissance et 12 ans depuis la deuxième ce qui fit de lui le plus jeune auto-restaurateur de toute l'histoire connue. Il marche aux cotés de 3 êtres...Twiwter le zombie sans tête, Ivellios le profanateur et Patou le destructeur, et lui même Zarovitch l'empaleur. Ainsi commença le cycle de la non-vie..
."

_________________
...Qui mord, dîne...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Juil - 01:40 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vado Mori Index du Forum -> Le caveau hurleur -> L'arène des Esprits -> La Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky